PopUp MP3 Player (New Window)

.

 

Miriodor a vu le jour à Québec en 1980, par la rencontre de François Émond et Pascal Globensky. À ce noyau initial, d’autres musiciens sont venus se greffer, jusqu’à ce que la première formation stable du groupe soit obtenue, en 1983. Cette formation comprenait François Émond (violon, flûte, claviers, clarinette), Pascal Globensky (claviers, guitare acoustique), Rémi Leclerc (batterie), Sabin Hudon (saxophones), Denis Robitaille (guitare, basse, chant) et Marc Petitclerc (claviers). C’est cet équipage que l’on retrouve sur le premier vinyle du groupe intitulé Rencontres. Ce disque, autoproduit et maintenant discontinué, a été réédité depuis sur CD par Cuneiform Records, la compagnie de disque avec qui Miriodor fait affaires depuis 1988.

À l’automne 1984, François, Pascal, Rémi et Sabin quittaient Québec pour s’établir à Montréal. Ce quatuor a fait quelques enregistrements qui se retrouvent sur la réédition sur CD du 2ième album de Miriodor, Miriodor. Il y a aussi une de ces pièces, Moyen-âge, qui a été utilisée par le magazine audio ReR Quarterly publié par la compagnie Recommended Records, dirigée par Chris Cutler. En 1987, François Émond quittait le groupe. Sabin, Pascal et Rémi se sont mis à expérimenter alors avec les nouvelles possibilités qu’offraient alors les technologies musicales informatiques, en particulier le système MIDI. Cela leur a permis de présenter des oeuvres aux orchestrations étonnamment denses pour un trio. Le résultat se fit entendre sur l’album éponyme, Miriodor, paru en 1988.

En 1989, des concerts ont lieu au Festival international de musique actuelle de Victoriaville, à la Chapelle historique du Bon-Pasteur, au Festival franco-ontarien à Ottawa et en France et en Belgique, lors d’une petite tournée organisée conjointement avec l’Agence Québec/Wallonie-Bruxelles pour la jeunesse. En 1991, le trio enregistrait Troisième avertissement, son 3 ième album. Miriodor participait au Festival des musiques de création du Saguenay-Lac-St-Jean et à la Conférence internationale de musique assistée par ordinateur. Le spectacle “Troisième avertissement”, comportant une approche plus théâtrale, a été présenté à la galerie Sköl en 1992. Fin 1993, la venue d’un nouveau musicien apporte du sang neuf au groupe. La première pièce enregistrée avec le guitariste Bernard Falaise fut Promenade sous zéro, une pièce pour la compilation Unsettled Scores de Cuneiform Records et qui consistait en un « medley » de pièces des groupes belges Univers Zéro et Présent.

En 1994, divers engagements professionnels ont éloigné Sabin de Miriodor et le groupe est redevenu essentiellement un trio. 1996 marque la sortie de Jongleries élastiques, 4ième opus du groupe. Pour ce disque Miriodor a fait appel a plusieurs invités : Sabin Hudon, James Darling, Stefka Iordanova, Ivanhoe Jolicoeur, Jean-Denis Levasseur, Claude St-Jean et Stéphanie Simard. Le groupe s’est produit au ProgScape ‘96, à Baltimore et au Festival international de jazz de Montréal. À la fin du mois d'août ‘96, Miriodor se produit à la Maison du Québec à St-Malo en France avec l’aide de l’Office franco-québécois pour la jeunesse. Pour ces concerts, des musiciens s’ajoutent à la formation de base dont Nicolas Masino (basse, claviers) qui devint rapidement indispensable et s’intègra au groupe. En 1998, le groupe est redevenu un quintette, avec l’ajout de Marie-Chantal Leclair (saxophones).

En 1999, Miriodor composait et enregistrait la trame sonore d’un documentaire ayant pour sujet le passage au prochain millénaire. Ce film, intitulé Almanach, a été réalisé par Denys Desjardins et produit par l’Office national du film du Canada. En octobre 2000, Miriodor s’est produit au Hot House à Chicago et à Ann Arbor, dans le cadre du festival de jazz avant-garde Edgefest. Compositions et enregistrements suivirent et le 5ième album du groupe, Mekano, parut en septembre 2001. S’adjoignant les services de Marie-Soleil Bélanger (violon), le groupe est alors redevenu un sextuor. Après la sortie de Mekano, Miriodor est invité à jouer au prestigieux festival NEARfest à Trenton aux États-Unis en 2002. Les réactions sont tellement positives que le groupe s’y produira à nouveau l’année suivante, en pré-ouverture.

À l’automne 2004, Miriodor effectuait un retour au Edgefest et terminait la réalisation de Parade +Live at NEARfest 2002, sorti au printemps 2005. Fait à retenir, le remarquable musicien suédois Lars Hollmer a collaboré à quelques morceaux sur ce disque. On y remarque également la présence de Lise Millette, au basson. Il y eut aussi un spectacle à Montréal, avec Frogg Cafe. Et au printemps 2005, Miriodor était une des deux têtes d’affiche du Gouveia Art Rock Festival 2005 au Portugal (avec comme invités spéciaux Lars Hollmer et Michel Berckmans!) et participa au Festival de Jazz de Guelph en septembre de la même année. Il y eut également à Montréal un programme double avec Miriodor et le groupe Présent. Pour ces spectacles, la violoniste Chantal Bergeron accompagnait le groupe.

En 2006 et 2007, le groupe participa au Festival de musique progressive de Montréal, tout en travaillant à leur 7e album, Avanti!, paru en mai 2009. En juillet 2009, le groupe a fait la première partie de Van der Graaf Generator, au Festival d’été de Québec. La même année, autre participation au Festival de musique progressive de Montréal, parution d’un album en concert, “Miriodor – Live in 89”, produit par le label de disques ProgQuébec.

En mai 2010, Miriodor participe au Festival des Musiques de création, à Jonquière (province du Québec). En septembre 2010, le groupe participe au festival Rock In Opposition, à Carmaux, France et le même mois, il assure la première partie d’Univers Zéro, au festival Sonic Circuits, à Washington D.C., (É.-U.).

Après une pause in 2011, l’année 2012 et une partie de 2013 furent consacrées au travail de composition et d’enregistrement pour “Cobra Fakir”, le 8e album studio du groupe. “Cobra Fakir” a paru le 24 septembre 2013 sur Cuneiform Records. Sur cet album, le groupe est de nouveau un trio (Falaise – Globensky - Leclerc), tout comme pour Jongleries élastiques, mais sans musiciens invités. Nicolas Lessard (basse/claviers) s’est joint au groupe, suite au départ de Nicolas Masino, et il aide le groupe pour la présentation du nouveau matériel en spectacle. La première pour cet album a eu lieu en Caroline du Nord (É.-U.), au festival ProgDay, en août 2013. Il y a eu ensuite un lancement officiel à Montréal en octobre 2013. Miriodor a ensuite participé à la 2e édition du festival Seaprog, à Seattle, (É.-U.), en juin 2014.

Les deux années suivantes (2015 et 2016) sont consacrées à la composition et aux enregistrements du neuvième album studio du groupe, “Signal 9”, dont la parution se fera en mai 2017, toujours sur Cuneiform Records. Nicolas Lessard est maintenant membre à part entière du groupe et l’album est le résultat du travail de Miriodor en quatuor.

 


FACEBOOK



Free business joomla templates