EDUCATION ARTISTIQUE

L'association ROCKTIME organise depuis plus de 40 ans des concerts et festivals de renom mais pas que …Elle propose également depuis quelques années des actions d'éducation artistique dans le cadre scolaire et périscolaire afin de sensibiliser les enfants et adolescents aux musiques actuelles et à la culture hip-hop.

Pour les élèves des collèges et lycées d'Albi et Carmaux, cela se traduit depuis 2008 par :

- des concerts pédagogiques,Atelier Hip Hop en partenariat avec l'AJC et l'AJDR

- des conférences audiovisuelles,

- des ateliers d'écriture de textes de musiques,

- un apprentissage de l'écoute,

- la découverte des métiers du spectacle,

- des rencontres avec les artistes programmés tout au long de l'année,
intra-muros et sur les lieux de concerts,

- etc …

Pour les élèves des écoles primaires des territoires albigeois et carmausin, depuis 2014 , ROCKTIME propose :

- des ateliers de slam (expression orale et écrite) d'une durée de 12 jours, répartis sur 3 jours pleins pendant 4 semaines

(en complément des ateliers danse assurés, quant à eux, par l'ADDA, Association Départementale de Développement des Arts rattachée au Conseil Général).

Enfin, pour les enfants fréquentant les Centres de Loisirs des Communautés de Communes du Carmausin Ségala et Val 81  (A.L.A.E. et A.L.S.H. encadrés respectivement par les associations « Carmaux Loisirs Enfance » et « Familles Rurales ») , ROCKTIME envisage également d'intervenir pour :

- divers modules de sensibilisation à la culture hip-hop

pendant les Temps d'Activités Périscolaires (T.A.P.) libérés par la nouvelle réforme des rythmes scolaires (applicable depuis septembre 2013).

RAPPEL SUR LA CULTURE HIP-HOP

Le hip-hop est un mouvement culturel et artistique apparu aux Etats-Unis à New-York, dans les ghettos noirs du South Bronx, au début des années 1970. Il se répandra ensuite rapidement dans l'ensemble du pays, puis au monde entier, au point de devenir une culture urbaine importante. Mêlant des aspects festifs et revendicatifs, il compte six disciplines mais c'est par son expression musicale qu'il est le plus connu et, de ce fait, souvent réduit à celle-ci. La France est le second pays du hip-hop après les Etats-Unis, sur le plan économique et social, en termes de pratiques et d'importance de son public.

Les six disciplines qui composent le hip-hop sont :

1) LA BREAKDANCE (ou break dance, break, b-boying)
C'est un style de danse développé à New-York dans les années 1970, caractérisé par son aspect acrobatique et ses figures au sol. Un danseur de breakdance est appelé breaker, breakdancer, B-Boy ou B-Girl s'il s'agit d'une femme.

2) LE Djing
Disc-Jockey (souvent abrégé en DJ) est un anglicisme désignant une personne qui sélectionne et diffuse de la musique à destination d'un public, que ce soit pour une émission radiophonique, dans une discothèque ou à l'occasion d'une soirée spécifique. En France, il est recommandé d'utiliser également, depuis 2011, le terme de « platiniste » pour le désigner.

Atelier DJiing par Nassim DJ

3) LE GRAF
Les graffitis existent depuis des époques reculées (certains exemples remontant à la Grèce antique ou à l'Empire romain) et peuvent aller de simples marques de griffures à des peintures de murs élaborées. Dans les temps modernes, la peinture aérosol et les marqueurs sont devenus les outils les plus utilisés. Dans la plupart des pays, « dessiner » un ou plusieurs graffitis sur une propriété sans le consentement de son propriétaire est considéré comme du vandalisme, punissable de fait par la loi. Parfois, le graffiti est employé pour communiquer un message politique et social. Il existe de nombreux caractères et styles de graffiti, cette forme d'art évoluant rapidement.

4) LE HUMAN BEATBOX
Le human beatbox (c'est-à-dire boîte à rythmes humaine) ou multivocalisme consiste en l'imitation vocale d'une boîte à rythmes, de scratchs et de nombreux autres instruments (principalement de percussion).

5) LE RAP(ou MCing)
Le rap est une forme d'expression vocale sur fond musical, apparue au milieu des années 1970 dans les ghettos des Etats-Unis. Il consiste le plus souvent à égrener des couplets rimés, séparés par des refrains, accompagnés de rythmes (beat, scratching, échantillonnage). Influencé par d'autres genres musicaux (reggae, blues, jazz, …), il a acquis une popularité de plus en plus grande au fil des années 1980.

6) LE SLAM
Un « slam de poésie » est un concours de déclamation de textes poétiques. Un slam désigne aussi des soirées de lectures de poèmes avec le principe de la scène ouverte ou open mic . Né d'une idée du poète américain Marc Smith en 1986 dans le but de rendre les lectures de poèmes à la fois moins élitistes et moins ennuyeuses, le slam repose sur des règles minimales, laissant une grande liberté au participant. On considère que le slam est un mouvement artistique porteur de valeurs telles que l'ouverture d'esprit, le partage, la liberté d'expression et le dépassement des barrières sociales.

 

Agenda

Ven Sep 15 @19:00
RIO

Newsletter

La playlist du moment


PopUp MP3 Player (New Window)

VIDEO

FACEBOOK